Vous vous demandez comment l’histoire de Yumi a pris racines ? On va tout vous raconter !

Le pourquoi du comment Louis et Raphaël sont tombés amoureux des légumes

Raph et Louis - Yumi

Cuisine des parents de Raphaël, Paris, 14 mai 1994.

Raphaël rentre de l’école et rêve d’avaler un pain au chocolat pour le goûter. À la place sur la table : un jus de radis noir et un casse-croûte concombre-pousses d’alfalfa. “C’est meilleur pour ta santé” lui dit sa maman en lui tapotant la tête. Sans le savoir, Dominique fait germer une petite graine.

Gare du Nord, Paris, 4 novembre 2007.

Louis s’exporte à son tour outre-Manche pour aller trifouiller des contrats importants sur un marché boursier. Sur le quai, moustache au vent, il croque dans une carotte pour se donner du courage.

brocoli

Hôpital Curie, Paris, 15 janvier 2013.

Sophie, la maman de Louis apprend qu’elle est atteinte d’un cancer. Très vite, elle découvre les 753124689 bienfaits des jus de légumes sur sa santé et les intègre fissa à son alimentation quotidienne. Louis lui emboîte le pas et tombe amoureux du combo fenouil-citron-gingembre.

carotte

Canapé des parents de Raphaël, Paris, 2 juillet 2013.

Plus ils potassent sur leur noix, plus ils aiment presser leurs carottes. 15h02, à court de brocolis, Raphaël s’exclame “Si seulement on pouvait trouver au coin de la rue des jus aussi frais et bons que nos jus fait-maison” Louis s’exclame: “Nom d’un trognon ! (il n’a pas vraiment dit Nom d’un trognon mais on trouvait que ça sonnait bien), voilà ce qu’on va remettre dans les assiettes des français”.

Il enchaîne en pensant à sa maman : Un jus de légumes, c’est un apport nutritionnel fantastique, c’est une prévention santé extraordinaire, et surtout.. c’est beaucoup trop bon.” Ouf, à un brocoli près, Yumi a bien failli devenir la réplique de Ben&Nuts.

漆鴨的街道, Shanghaï, 17 mai 2013.

Après avoir montouillé un projet d’export de vin français en Chine, Raphaël se rend compte que le mandarin, c’est coton. Il repense à ses noix de pécan et téléphone à Louis On va proposer un produit sain et super bon aux français, déposé sur leur paillasson.” 

Louis raffole des oléagineux (il les achète déjà par sac de 2 kgs chez l’épicerie “G. Detou” rue Tiquetonne) et des paillassons aussi, il dit oui.

15ème arrondissement, Paris, décembre 2013.

Nos taquineurs de légumes rencontrent Nicole Tripier, naturopathe et spécialiste en micro-nutrition, et elle donne un sacré coup de volant dans l’aventure. Ensemble, ils conçoivent des jus en fonction des goûts, des besoins et des pathologies de chacun, et traquent sans relâche les synergies les plus futées. Comme ils ont plus d’un chou dans leur sac, ils mettent sur le coup des enseignants-chercheurs (coucou Denis) et démêlent tout des phénomènes physico-chimiques qui s’opèrent quand carottes et céleri se marient.

 
brocoli

Gare du Nord, Paris, 25 juin 2006.

Raphaël décroche son bac, plie les voiles et décide d’aller potasser l’économie à la London Economic School.

carotte

Tottenham Court Road, Londres, 31 mars 2008.

Louis et Raphaël se serrent la pince pour la toute première fois. Le premier sous-loue son appartement au second. Ils se fendent très vite la poire ensemble, mais ils sont loin de se douter qu’une folle aventure brocolo-betteravesque les attend.

Dans-un-building-ennuyeux, Londres, 24 mars 2013.

Trois ans que Raphaël turbine dans une banque d’investissement (des histoires de fusion-acquisition-petit-patapon). En grignotant distraitement ses noix de pécan, il se dit que 1) c’est pas l’éclate, que 2) “il-est-quand-même-chouette-cet-abonnement-hebdomadaire-de-noix-et-fruits-secs-qu’on-me-livre”. Sans prévenir, il dit bye-bye aux anglais.

Cuisine des parents de Louis, Paris, juin & oct. 2013.

Les deux compères planchent comme jamais sur leur projet. Pour rendre super efficaces leurs sessions remue-méninges, ils se concoctent des jus de légumes bourrés de vitamines (vous voyez venir la suite ?)

Louis et Raphaël pressent, pressent et repressent avec fougue des centaines de jus frais grâce à leur petit extracteur Omega. Clac, psssht, brrr, slurp. Les branches de céleri volent, les quartiers de pomme s’affolent. Roses, oranges, rouges, violets (marrons aussi parfois), on ne sait plus si c’est la cuisine de Sophie ou un tableau de Monet. Une chose est sûre, il se trame quelque chose de magique.

Salon des parents de Raphaël, Paris, 17 avril 2014.

La toute première vraie production est là ! Un peu anxieux, Louis et Raphaël tendent leurs précieux vers les papilles virtuoses de leurs mamans. Sophie et Dominique boivent d’une traite leur concoction betterave-citron-poivron.

Yumi, c’est parti.

Cuisine des parents de Raphaël, Paris, 14 mai 1994.

Raphaël rentre de l’école et rêve d’avaler un pain au chocolat pour le goûter. À la place sur la table : un jus de radis noir et un casse-croûte concombre-pousses d’alfalfa. “C’est meilleur pour ta santé” lui dit sa maman en lui tapotant la tête. Sans le savoir, Dominique fait germer une petite graine.

Gare du Nord, Paris, 25 juin 2006.

Raphaël décroche son bac, plie les voiles et décide d’aller potasser l’économie à la London Economic School.

brocoli

Gare du Nord, Paris, 4 novembre 2007.

Louis s’exporte à son tour outre-Manche pour aller trifouiller des contrats importants sur un marché boursier. Sur le quai, moustache au vent, il croque dans une carotte pour se donner du courage.

carotte

Tottenham Court Road, Londres, 31 mars 2008.

Louis et Raphaël se serrent la pince pour la toute première fois. Le premier sous-loue son appartement au second. Ils se fendent très vite la poire ensemble, mais ils sont loin de se douter qu’une folle aventure brocolo-betteravesque les attend.

Hôpital Curie, Paris, 15 janvier 2013.

Sophie, la maman de Louis apprend qu’elle est atteinte d’un cancer. Très vite, elle découvre les 753124689 bienfaits des jus de légumes sur sa santé et les intègre fissa à son alimentation quotidienne. Louis lui emboîte le pas et tombe amoureux du combo fenouil-citron-gingembre.

brocoli

Dans-un-building-ennuyeux, Londres, 24 mars 2013.

Trois ans que Raphaël turbine dans une banque d’investissement (des histoires de fusion-acquisition-petit-patapon).

En grignotant distraitement ses noix de pécan, il se dit que 1) c’est pas l’éclate, que 2) “il-est-quand-même-chouette-cet-abonnement-hebdomadaire-de-noix-et-fruits-secs-qu’on-me-livre”. Sans prévenir, il dit bye-bye aux anglais.

漆鴨的街道, Shanghaï, 17 mai 2013.

Après avoir montouillé un projet d’export de vin français en Chine, Raphaël se rend compte que le mandarin, c’est coton. Il repense à ses noix de pécan et téléphone à Louis On va proposer un produit sain et super bon aux français, déposé sur leur paillasson.” 

Louis raffole des oléagineux (il les achète déjà par sac de 2 kgs chez l’épicerie “G. Detou” rue Tiquetonne) et des paillassons aussi, il dit oui.

Canapé des parents de Raphaël, Paris, 2 juillet 2013.

Plus ils potassent sur leur noix, plus ils aiment presser leurs carottes. 15h02, à court de brocolis, Raphaël s’exclame “Si seulement on pouvait trouver au coin de la rue des jus aussi frais et bons que nos jus fait-maison” Louis s’exclame: “Nom d’un trognon ! (il n’a pas vraiment dit Nom d’un trognon mais on trouvait que ça sonnait bien), voilà ce qu’on va remettre dans les assiettes des français”.

Il enchaîne en pensant à sa maman : Un jus de légumes, c’est un apport nutritionnel fantastique, c’est une prévention santé extraordinaire, et surtout.. c’est beaucoup trop bon.” Ouf, à un brocoli près, Yumi a bien failli devenir la réplique de Ben&Nuts.

carotte

Cuisine des parents de Louis, Paris, juin & oct. 2013.

Les deux compères planchent comme jamais sur leur projet. Pour rendre super efficaces leurs sessions remue-méninges, ils se concoctent des jus de légumes bourrés de vitamines (vous voyez venir la suite ?)

Louis et Raphaël pressent, pressent et repressent avec fougue des centaines de jus frais grâce à leur petit extracteur Omega. Clac, psssht, brrr, slurp. Les branches de céleri volent, les quartiers de pomme s’affolent. Roses, oranges, rouges, violets (marrons aussi parfois), on ne sait plus si c’est la cuisine de Sophie ou un tableau de Monet. Une chose est sûre, il se trame quelque chose de magique.

15ème arrondissement, Paris, décembre 2013.

Nos taquineurs de légumes rencontrent Nicole Tripier, naturopathe et spécialiste en micro-nutrition, et elle donne un sacré coup de volant dans l’aventure. Ensemble, ils conçoivent des jus en fonction des goûts, des besoins et des pathologies de chacun, et traquent sans relâche les synergies les plus futées. Comme ils ont plus d’un chou dans leur sac, ils mettent sur le coup des enseignants-chercheurs (coucou Denis) et démêlent tout des phénomènes physico-chimiques qui s’opèrent quand carottes et céleri se marient.

 

Salon des parents de Raphaël, Paris, 17 avril 2014.

La toute première vraie production est là ! Un peu anxieux, Louis et Raphaël tendent leurs précieux vers les papilles virtuoses de leurs mamans. Sophie et Dominique boivent d’une traite leur concoction betterave-citron-poivron.

Yumi, c’est parti.

Depuis, Raph et Louis se sont agrandis, et c’est en équipe qu’on écrit la suite de cette histoire vitaminée !